Les Cons Servent

(...) Ce n'est qu'à la troisième fois que j'ai vraiment réussi à apprécier pleinement l'expérience de ce restaurant (...) j'avais véritablement envie d'être séduite...

Un excellent dîner de cons

PAR MARIE-SOPHIE L’HEUREUX

C’était la troisième fois que je m’attablais au restaurant Les Cons Servent. La première fois, pour le brunch, m’avait laissée dubitative. La seconde fois, cette fois le soir, j’y avais pris un certain plaisir, mais ce n’est qu’à la troisième fois que j’ai vraiment réussi à apprécier pleinement l’expérience de ce restaurant. Il faut dire que si je réitérais l’expérience, c’est que j’avais véritablement envie d’être séduite par ce charmant restaurant de quartier de l’avenue Papineau aux belles fenêtres, au décor de bois et aux joyeuses conserves ornant les tablettes. Je ne saurais dire si la hauteur de mon plaisir fut cette fois causée par la présence du nouveau chef en cuisine — le talentueux David Monette —, qui a repris la barre du restaurant depuis le départ de son chef d’origine, Ste-lio Perombelon, ou par l’ambiance qui régnait dans le restaurant ce soir-là. Chose certaine, c’était là une expérience à mille lieues d’être « juste satisfaisante ».

Il est tout d’abord très difficile de choisir un plat dans ce restaurant qui fleure bon les arômes des plats qui y sont servis : crème d’oignon, saumon croustillant sauce « tonato », tartine de champignons et oeuf poché, papardelles de canard confit, vivaneau poêlé, tartare de cerf… Il nous en a pris vingt bonnes minutes avant d’être capables de nous décider. Le repas a ainsi commencé par un popcorn de ris de veau. Bien tendres, les morceaux de ris de veau, enrobés d’une légère panure, étaient bien fondants, en plus d’être mariés à une savoureuse sauce à l’aubergine et à la tomate, qu’on utiliserait certainement partout à la maison de toutes les façons possibles. Séduite à l’idée du plat de pétoncles poêlés accompagnés de spaetzle — petites pâtes de la grosseur de billes, dont la texture et le goût ne sont pas sans rappeler les gnocchis —, de feuilles de choux de Bruxelles et de champignons, j’attendais mon plat de résistance de pied ferme. Aussi la symphonie fut-elle à la hauteur de la partition : des pétoncles bien dorés, très tendres au centre, de délicates perles de pâte et enfin, quelques touches de couleur conférées par les feuilles de choux de Bruxelles, le tout nappé de jus de veau. Petite note aux cuistots amateurs : ajoutez des accents carnés à vos produits de la mer, cela rehaussera franchement la saveur de ces derniers.

La force de ces cons de l’avenue Papineau est de réussir à faire de la magie au chapitre des accompagnements dans l’assiette, et ce, de l’entrée au dessert, comme en faisaient foi ces chauds beignets de poire au caramel salé et aux pépites de bacon. Enfin, la carte des vins est soigneusement élaborée et le service du personnel, très courtois et très chaleureux malgré l’affluence.

C’est donc mission accomplie pour les Cons Servent. Si on continue d’y faire les choses d’une aussi belle façon, vous apprécierez beaucoup vous aussi, que vous soyez du quartier ou non.

****
Carte des vins : recherchée
Groupes : 20 personnes max.
Prix: 80$ à 100 $ le soir, pour deux, taxes, vins et service en sus
5064, Papineau
Tél. : 514 523-8999
lesconsservent.com

A propos de Marie-Sophie L'Heureux

Voir tous les articles par Marie-Sophie L'Heureux
Marie-Sophie L'Heureux est la rédactrice en chef et éditrice de Santé inc. Elle est également critique gastronomique et journaliste pigiste pour d'autres médias.

Réforme, amour et violence

« En relisant les études réalisées sur le système de santé depuis la réforme de 1971, André Lemelin a été forcé de constater leur très partielle…»

Quoi d’neuf, Docteur?

Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur  votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? 

L’heure de l’apéro

«L’arrivée des beaux jours affiche un joli dégradé de rosé dans nos verres. Entre le barbecue, le matelas gonflable dans la piscine…»

Pesto de roquette candide

«Pour rendre grâce à l’été et pour nous donner un bref aperçu de l’approche Candide, John Winter Russell nous suggère cette salade …»

Vœux du présent

«Comme toute médaille a son revers, je songe à mon palmarès des « patients-plaies ». Car il y en a toujours. Il y a cette incroyable dame…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD