L’appel

« Bienvenue au Programme d’aide aux médecins du Québec, vous avez joint notre boîte vocale. Laissez-nous vos coordonnées et nous vous rappellerons...» Merde, pas question que je...

L’appel

PAR DENISE DROLET, MD

Appelle, lui a dit sa femme, sinon, c’est moi qui vais le faire.

Appelle, lui a dit son collègue et ami, sinon on va devoir le faire.

Appelez, lui a dit son directeur administratif, sinon…

Oui, oui, je vais appeler!

Aujourd’hui, je n’en peux plus, j’appelle, se dit-il entre deux patients. Il prend le téléphone… où ai-je mis cette fameuse carte? Bon, je n’ai pas le temps de la chercher, j’appellerai demain.

Le voilà, ce foutu numéro, 514 397… Non, je vais plutôt appeler en fin de journée, 514 397-0… Oups, ce message ne peut pas attendre, j’appellerai plus tard.

514 397-0888… « Bienvenue au Programme d’aide aux médecins du Québec, vous avez joint notre boîte vocale. Laissez-nous vos coordonnées et nous vous rappellerons…» Merde, pas question qu’ils rappellent et parlent à ma secrétaire, encore moins à la maison à ma femme! Je rappellerai demain.

514 397-0888, Programme d’aide aux médecins, bonjour. Euh… oui, euh, qu’est-ce que je dois dire?

En effet, qu’est-ce qui se passe quand un médecin appelle au Programme d’aide aux médecins?

Durant les heures de travail habituelles, une réceptionniste vous répondra. Après s’être assurée que vous êtes médecin ou un résident, elle vous demandera si vous connaissez le Programme et vous donnera des explications sur la procédure pour avoir un entretien avec un médecin-conseil. Afin de vérifier l’urgence de votre appel, elle vous invitera à décrire de façon sommaire la raison qui vous a incité à appeler. Comme la confidentialité est une priorité au PAMQ, elle s’informera de la meilleure façon de vous joindre puisqu’un médecin-conseil vous rappellera dans les 48 heures qui suivent. Vous connaissez un médecin qui travaille au PAMQ et vous ne voulez pas qu’il soit au courant de votre demande? Pas de problème; entre eux, les médecins-conseils ne révèlent pas l’identité des médecins qui les ont consultés. De plus, on vous proposera un rendez-vous à un moment permettant d’éviter des rencontres inopportunes. En mentionnant dès le premier contact le nom du médecin que vous connaissez, la réceptionniste agira en conséquence. La présence de deux salles d’attente permet aussi d’éviter les rencontres non souhaitées. Les retours d’appels téléphoniques des médecins-conseils se font dans le contexte où un médecin souhaite parler à un collègue. Tout est mis en place pour respecter la confidentialité.

Pourquoi consulte-t-on le PAMQ?

Il n’y a pas de mauvaise raison pour appeler. Toute situation qui génère une souffrance que vous n’arrivez pas à gérer justifie un appel. La maladie, le deuil, le surmenage, un conflit, une plainte, une poursuite sont des motifs fréquents à l’origine des demandes adressées au PAMQ. Vous pensez que les médecins-conseils ne sont pas familiers avec les difficultés que vous vivez et qu’à vous seul, vous présentez le cas « à part » ou du « jamais vu »? Ce serait très étonnant… Après tout, la communauté médicale n’est-elle pas un sous-ensemble de la société en général? Les « Est-ce possible, ce qui m’arrive? » ou les « Vous qui en avez beaucoup vu, des médecins… suis-je le seul à vivre ça? » sont des phrases souvent entendues aux bureaux du Programme. Avec pour réponses, « Oui, c’est possible » et « Non, vous n’êtes pas le seul… »

En d’autres mots, vous pouvez appeler sans attendre d’être au bout du rouleau, il n’en sera que plus facile de vous aider. Toutes les demandes sont reçues avec respect.

• Vous avez le droit de ne pas savoir quoi faire,

• Vous avez le droit de vous sentir mal,

• Vous avez même le droit de pleurer…

• Et non, vous n’avez pas besoin d’attendre d’aller mieux pour appeler!

Les médecins-conseils sont formés pour vous aider, quel que soit votre problème.

Mais qu’est-ce qu’un médecin-conseil? Un médecin de famille qui n’en pouvait plus? Une nouvelle spécialité pour joindre les rangs de la FMSQ? Un médecin performant, enfin? Une espèce en voie de disparition? Un médecin retraité qui s’ennuie?

Voici la vérité enfin dévoilée! Un médecin-conseil est un médecin. Ouf, quelle révélation! Tout simplement parce que les dirigeants du Programme ont décidé qu’il en serait ainsi parce que seul un pair comprend tous les enjeux de la pratique médicale (académiques, cliniques, systémiques, etc. – parce qu’il est lui-même passé par là !). Donc, quelle que soit sa spécialité, pour travailler au PAMQ, il faut être médecin et… manifester un intérêt pour la santé de ses pairs, tout en présentant de grandes qualités d’empathie et de respect à l’égard des confrères en difficulté.

Le médecin-conseil ne fait pas de diagnostic et ne prescrit pas de traitement. Il vous écoute, vous questionne sur les difficultés de votre vie et s’informe de vos besoins afin de vous aider à faire le point et à trouver les bonnes personnes pour vous aider. Vous n’avez pas à payer pour rencontrer un médecin-conseil, ni à présenter votre carte d’assurance-maladie (confidentialité oblige !). Les honoraires de ces médecins sont payés par les organismes subventionnaires du Programme qui sont, principalement, nos fédérations. Donc, le médecin-conseil pourra vous accompagner dans la recherche de personnes ressources. Que ce soit pour vous aider à trouver un psychiatre ou un médecin de famille (eh oui, malgré la pénurie). On devrait d’ailleurs proposer de reconnaître les patients médecins comme une clientèle vulnérable… hi ! hi ! hi !, ce qui encouragerait les nouveaux docteurs à vous prendre comme client… (ouf, mes frustrations de médecin de famille m’assaillent et je m’égare encore, excusez-moi !)

Bon, reprenons : que ce soit pour vous aider à trouver un psychiatre, un médecin de famille, un psychologue, un conseiller financier, un médiateur; que ce soit pour vous aider à vivre la maladie, l’invalidité, la perte de capacités fonctionnelles; que ce soit pour affronter une plainte, une poursuite; que ce soit pour y voir clair et comprendre ce qui vous arrive, etc., les médecins-conseils du PAMQ sauront vous diriger vers la ressource appropriée. Le PAMQ dispose d’une banque de ressources couvrant toute la province. Quel que soit le lieu où vous résidez au Québec, on tentera de vous trouver une personne familière avec vos difficultés près de chez vous ou en périphérie. Quand on préfère que la ressource soit à l’extérieur de sa région pour ne pas être suivi par un collègue ou un autre professionnel que l’on côtoie régulièrement, c’est tout à fait possible, et même assez fréquent.

De plus, les médecins-conseils pourront vous guider dans les dédales administratifs des arrêts de travail, les assurances et autres complications du genre.

Alors, pourquoi s’en passer?

Loin de moi l’idée de suggérer que tous les médecins devraient consulter. Mais c’est une réalité : les médecins, pour toutes sortes de raisons déjà discutées, ont tendance à négliger leur santé et ne savent plus où se diriger quand ça va mal. Le PAMQ existe pour ces occasions où celui qui soigne a besoin d’être soigné.

COORDONNÉES DU PAMQ

MONTRÉAL ET LES ENVIRONS : 514 397-0888
AILLEURS AU QUÉBEC : 1 800 387-4166
INFO@PAMQ.ORG

Personne ne le saura…

Mots-Clés :, , ,

Omnipraticienne en Montérégie. Personne-ressource au sein du Programme d’aide aux médecins du Québec (PAMQ). Pour lui écrire : telordd@hotmail.com

Quoi d’neuf, docteur ?

«Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? »

Bébés, bois et AMM

«Mue par une « sourde », mais « féconde colère », Marilyse Hamelin étaie sa thèse de façon convaincante. L’auteure a elle-même renoncé…»

Chéri, j’ai automatisé les placements

«Mais quelle est l’incidence réelle de ces technologies financières, dans le secteur des services financiers, sur l’ensemble des… ?»

Survivre aux fêtes

«C’est dans votre salon que toute la famille est attendue pour trinquer en cette fin d’année. Vous avez sans doute déjà eu une petite pensée…»

Tartare de betteraves

«Imaginez le bonheur, pour des restaurateurs, de s’approvisionner en succulents fruits et légumes directement de la ferme lorsque la ferme…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD