Plaisir gourmand

Voilà un bijou de restaurant niché dans les bucoliques et charmants Cantons-de-l'Est. Le chef Éric Garand et sa grande acolyte, Jinny Dufour...

Le terroir à son meilleur

PLAISIR GOURMAND 
Restaurant & traiteur 
Amérique du Nord
Hatley 

****1/2

PAR MARIE-SOPHIE L’HEUREUX

Voilà un bijou de restaurant niché dans les bucoliques et charmants Cantons-de-l’Est. Le chef Éric Garand et sa grande acolyte, sommelière, créatrice de desserts et compagne de vie, Jinny Dufour, forment un tandem d’enfer dans ce restaurant lové au coeur d’une coquette maison ancestrale (1860) du Canton de Hatley.

 

Un premier constat s’impose à la suite de cette première visite : jamais restaurant n’aura aussi bien porté son nom! De la mise en bouche au dessert, la valse créative des plats qui se succèdent conquiert divinement les papilles et est étourdissante de bonheur. Du plaisir à l’état pur.

Le repas débute avec une première assiette où trône, magnifiquement, un pétoncle bien saisi et bien moelleux sur une salsa d’ananas et de gingembre, accompagné d’une glace au Sauternes Château Guiraud et chocolat blanc. Sublime!

Pour le deuxième opus, on nous sert un macaron de foie gras de canard et crème brûlée au foie gras, chutney de pomme- canneberge-abricot et brioche au sucre d’érable grillée, un autre incontournable du chef, ainsi qu’un ravioli de shiitakes biologiques, jus court de veau, et pousses de roquette assaisonnées à l’huile de truffe. Le macaron est bien craquant à l’extérieur, moelleux au centre, et la crème brûlée, fort bien exécutée, les éléments salés et sucrés étant maniés avec justesse. Le ravioli, quant à lui, est goûteux (vive ce jus de veau, qui améliorerait le plat le plus fade et le plus inintéressant qui soit!) et, pour une fois, on y va avec parcimonie sur l’huile de truffe, qui n’est pas omniprésente, mais qui se laisse néanmoins deviner.

Vient ensuite ce divin « carré de marcassin d’élevage naturel de Madame Bélisle », accompagné de pommes de terre crémeuses au sanglier fumé, jus de viande et porto au grué de cacao. Le plat est réconfortant à souhait et le goût de la chair de marcassin n’est pas sans rappeler celle du porcelet, en un peu moins gras.

Pour la finale, l’apothéose de sucre, on a droit à une assiette de quatre petits desserts, dont une exquise marquise au chocolat, un sorbet maison à la fraise et une meringue dont la délicatesse porte avec elle des parfums d’enfance, de bonheur au bout des doigts. Délectable.

Éric Garand maîtrise non seulement les bases de la gastronomie, mais il en fait éclore des mariages mémorables, et ce, du prologue à l’épilogue. Et c’est sans oublier l’immense talent de Jinny Dufour, sommelière, qui propose des accords mets-vins qui réjouiront les plus exigeants en la matière. Plaisir gourmand est un coup de coeur assuré, vous m’en redirez des nouvelles!

Prix : 65 $ par personne
Menu dégustation, avant taxes et service
Palette de vins, 42 $ par personne

2225, route 143 Hatley
819 838-1061
plaisirgourmand.com

A propos de Marie-Sophie L'Heureux

Voir tous les articles par Marie-Sophie L'Heureux
Marie-Sophie L'Heureux est la rédactrice en chef et éditrice de Santé inc. Elle est également critique gastronomique et journaliste pigiste pour d'autres médias.

La parole est à vous!

« Nous avons besoin de ce temps avec notre médecin pour ces rencontres. C’est la vie du patient qui se joue. Qui répondra à nos…»

Docteur Novateur

«Michael Roskies travaille dans le respect de ceux qui sont passés avant lui et cherche avec ferveur à s’améliorer pour ceux qui…»

Briser les murs de l’inconnu

«Il n’y a aucun client, sauf moi, mais la grand-mère qui tient le phare me fait signe d’entrer quand même. Elle me fera à manger même…»

De la poutine chez Trump

«Les restaurateurs ont trouvé leur rythme de croisière. C’est qu’il n’est pas évident de concevoir une carte québécoise susceptible de…»

Chaudrée de fruits de mer

« Avec l’ouverture de Riviera, j’espère apporter quelque chose de nouveau à Ottawa, voire devenir la pierre angulaire de la scène…»

Réalités vigneronnes

«Au cours de mes dernières années dans le monde du vin, j’ai rencontré beaucoup de gens qui rêvent d’acheter un lopin de vignes…»