Petal MD à la rescousse

Depuis trois ans, Petal MD offre son service en ligne « info-nuagique » (cloud) de gestion d’horaire qui vous permet, partout, de gérer votre emploi du temps. Le système est...

Simplifiez la gestion de votre horaire !

PAR MARIE-SOPHIE L’HEUREUX

Vous êtes vous déjà demandé si, par la magie de l’informatique et des outils en ligne, il n’y avait pas moyen, quelque part, de gérer votre horaire professionnel et personnel sans souci tout en tenant compte de votre spécificité professionnelle ? De gérer les réunions d’un comité médical ici, celles d’un autre groupe clinique là, les cours de hip-hop de votre petit dernier, les rendez-vous de votre mère chez la coiffeuse, ceux de vos patients, vos propres rendez-vous personnels, tout ça en un même endroit ? Admettez-le, ce n’est pas forcément dans la section « Ma pratique » que devrait figurer cette question, mais bien dans la section « Santé (mentale) des médecins », tellement cet éternel casse-tête est souvent complexe.

QUELQUES UTILISATEURS DE PETAL MD

  • 1200 urgentologues québécois
  • Tous les médecins de l’Institut de cardiologie de Montréal
  • Tous les médecins de l’Hôpital de Gatineau (projet d’étendre à tout le CSSS)
  • Les départements d’urgence, de gastroentérologie et d’urologie de l’Hôpital Pierre-Boucher
  • 500 médecins ontariens
  • Implantation prévue en 2013 au Nouveau-Brunswick

Or, depuis trois ans, Petal MD offre son service en ligne « info-nuagique » (cloud) de gestion d’horaire qui vous permet, partout, de gérer votre emploi du temps. Le système est présentement utilisé par 4500 médecins au Québec, dont 1200 urgentologues ainsi que 70 % des cardiologues, qui, tous, ont eu vent de la plateforme par un très fort effet de bouche-à-oreille. Tous les utilisateurs à qui j’ai posé la question n’avaient que des éloges. Gratuit, pratique, facile. C’est, en résumé, ce qui ressort de l’utilisation de la plateforme Petal MD.

Patrice Gilbert, président de Petal MD

Son fonctionnement est le suivant : un système en ligne, seule plate-forme multi-groupes existante au Québec, qui permet de gagner du temps sur des aspects non cliniques. « On évalue que le médecin peut gagner de 15 à 20% de son temps sur des aspects non cliniques en l’utilisant », précise d’emblée Patrice Gilbert, président de Petal MD. La plate-forme permet, par exemple, de gérer les horaires de groupes, de maintenir à jour ses connaissances, de gérer son horaire personnel et sa participation à d’autres groupes médicaux. Le médecin saisit une seule fois l’information sur sa disponibilité, et l’information est alors propagée à tous les groupes dont il fait partie. Par exemple, en ce moment, le département de néphrologie de l’Hôpital Sacré-Coeur de Montréal utilise la plate-forme pour gérer les horaires de son groupe de néphrologues, mais le sous-groupe de néphrologues spécialisés en transplantation gère également les horaires de ses médecins et de son service à partir de Petal MD. La plate-forme peut être utilisée en ligne sur les iPad, les iPhones, et bien sûr, à l’ordinateur. Gratuit pour les médecins en mode individuel pour le moment, le système peut toutefois exiger quelques frais pour les organisations – comme un gros hôpital, par exemple – qui voudraient étendre l’utilisation à tous les médecins de leur établissement. On estime qu’il en prend de deux à trois semaines pour le déploiement, selon la disponibilité du médecin qui en fait la demande.

« Pour résumer, Petal MD se rapproche de Facebook dans sa facilité de déploiement, mais elle est plus adaptée aux praticiens. Et bien qu’elle soit pratique, ce qui fait notre succès et notre différence – et ce qui fait la différence de manière générale –, c’est le degré d’accompagnement que nous offrons », soutient Patrice Gilbert avec fierté.

En effet, tout comme mon collègue Guy Sabourin le précisait dans l’article précédent sur l’implantation des DME, il est prouvé par la littérature scientifique que c’est bien souvent le degré d’accompagnement qui constitue la pierre d’achoppement de l’implantation d’un produit informatique visant le soutien administratif et clinique. Le système en lui-même, bien qu’il existe parfois des disparités sur le plan de la qualité d’exécution ou des composantes, n’y est bien souvent pour rien. « Le degré d’accompagnement fait une différence, car on doit laisser ce qui est simple au médecin, et prendre la responsabilité de la complexité. Pour ça, il faut un service à la clientèle impeccable et un accompagnement infaillible en ce sens, renchérit Monsieur Gilbert. D’autres logiciels aux États-Unis, non multigroupe, bien qu’ils réussissent à répondre à des problèmes d’horaire, ont un faible taux de pénétration dans la communauté médicale en raison de l’autonomie que l’on exige du médecin pour la configuration et les algorithmes mathématiques. Généralement, il finit par trouver ça décourageant de devoir s’occuper de cet aspect. Nous, chez Petal MD, on s’en occupe ».

QUELQUES COMMENTAIRES AU SUJET DE PETAL MD

« Je ne m’en passerais plus! »
– Dre Catherine Martineau, médecin de famille, Hôpital Charles-Lemoyne –

« Je pense qu’il s’agit d’un bon outil pour les médecins qui partagent une pratique de groupe, tant en clinique médicale qu’en établissement. »
– Dr Michel Lafrenière, Association des médecins omnipraticiens de Québec –

« À titre de planificateur des horaires des 35 cardiologues du CHUM, j’aimerais témoigner du défi récurrent que représentait la gestion des horaires avec « l’ancienne méthode » comparativement à maintenant, avec l’arrivée au sein de notre groupe de PetalMD. Je travaille avec l’outil de création d’horaire PetalMD depuis près de deux ans et je ne m’en passerais plus ! En bref, cet outil me permet de sauver des heures de travail à attribuer avec équité des tâches à chacun des membres de l’équipe, il élimine les erreurs de transcription et il accélère les échanges et les transferts de tâche. De tous les systèmes de planification que nous avons utilisés, PetalMD est le seul qui s’est adapté aux contraintes qu’impose l’horaire complexe de notre service (…). »
– Dr André Kokis, chef du service d’hémodynamie du CHUM –

En fait, ce qu’il faut comprendre, c’est que la complexité dans l’implantation d’un produit informatisé, que ce soit un DME ou une plateforme de soutien à l’emploi du temps, prend sa source dans trois aspects : la montée de l’hyperspécialisation des tâches de la médecine, l’adhésion de médecins à divers groupes cliniques parfois très grands (les GMF en sont un bon exemple) et enfin, les aspects intrinsèques touchant les multigroupes. Pour toutes ces raisons, il devient de plus en plus difficile d’accéder à un système efficace de gestion des horaires.

Petal MD « marche » et évalue son taux de rétention à 98 %. « En ce moment, on n’a ni le temps, ni le besoin de faire de marketing, car le bouche-à-oreille le fait à notre place, dit, l’air un peu surpris, le président de Petal MD, formé à l’origine en ingénierie informatique. Le seul plan véritable qu’on a pour l’heure est de déployer Petal MD auprès du plus grand nombre de médecins possible. Et on compte s’étendre au Canada, et probablement bien au-delà… »

Lien vers le site : petalmd.com/fr/

A propos de Marie-Sophie L'Heureux

Voir tous les articles par Marie-Sophie L'Heureux
Marie-Sophie L'Heureux est la rédactrice en chef et éditrice de Santé inc. Elle est également critique gastronomique et journaliste pigiste pour d'autres médias.

La parole est à vous!

« Nous avons besoin de ce temps avec notre médecin pour ces rencontres. C’est la vie du patient qui se joue. Qui répondra à nos…»

Docteur Novateur

«Michael Roskies travaille dans le respect de ceux qui sont passés avant lui et cherche avec ferveur à s’améliorer pour ceux qui…»

Briser les murs de l’inconnu

«Il n’y a aucun client, sauf moi, mais la grand-mère qui tient le phare me fait signe d’entrer quand même. Elle me fera à manger même…»

De la poutine chez Trump

«Les restaurateurs ont trouvé leur rythme de croisière. C’est qu’il n’est pas évident de concevoir une carte québécoise susceptible de…»

Chaudrée de fruits de mer

« Avec l’ouverture de Riviera, j’espère apporter quelque chose de nouveau à Ottawa, voire devenir la pierre angulaire de la scène…»

Réalités vigneronnes

«Au cours de mes dernières années dans le monde du vin, j’ai rencontré beaucoup de gens qui rêvent d’acheter un lopin de vignes…»