La parole est à vous !

« Avec un certain humour, si l’on qualifiait Santé inc. de feuille de chou, je dirais ou j’écrirais plutôt "feuille de chou médicale incontournable"... »

Insensé !

courrier_may14_f1_fc_pOUF ! J’ai ressenti un malaise important (je vous l’avoue, mon rythme cardiaque s’est accéléré !) lorsque j’ai lu les commentaires de « médecins » qui osent dire que de consommer des stimulants pour améliorer les performances cognitives pouvait être acceptable.

Alors, maintenant, pour être accepté dans un programme contingenté comme la médecine, bien que risqué, c’est simple, il faut prendre ces produits.
Pour faciliter la tâche du candidat, certains « médecins », qui doivent avoir un numéro de pratique délivré par leur ordre professionnel,
je suppose, se disent prêts à s’en occuper pour éviter les abus ?

C’est tout à fait illogique ! Cela voudra dire que notre société moderne sera soignée par ceux qui ont le mieux ou le plus consommé de ces produits, car il y a toujours un « vainqueur » quelque part, que ce soit pour être admis dans une faculté de médecine, réussir ses examens mieux que les autres ou pour gagner le Tour de France…

Est-ce que nous voulons des Lance Armstrong de la médecine (comme l’a déjà écrit Madame L’Heureux) ou des médecins qui ont gagné leur place honnêtement, avec leur intelligence, leur persévérance et leurs talents naturels ?

Plutôt que de superviser la consommation de produits, il faut renverser cette tendance le plus rapidement possible. S’il faut tester les étudiants, eh bien, faisons-le. Nous aurons alors les meilleurs et, je l’espère, les plus honnêtes. L’honnêteté, en passant, est une qualité essentielle pour pratiquer cette profession.

Comme le dit si bien la Dre Morin, « je n’en reviens pas » !

Dr RENÉ CÔTÉ, MD


La santé est un business

J’ai lu avec intérêt votre plus récent éditorial, celui sur la santé comme business. Si cela peut vous rassurer un peu, je la lis, moi, votre revue, sur l’heure du dîner, après l’avoir un peu épluchée, je l’avoue, car certains articles me concernent moins directement. Avec un certain humour, si l’on qualifiait Santé inc. de « feuille de chou » (il faut être blindé face à la critique, mais il faut aussi tenter d’y réagir avec sérénité), je dirais ou j’écrirais plutôt « feuille de chou médicale incontournable », car on y apprend des choses sur le domaine de la santé et ses aspects connexes non abordés ailleurs pour diverses raisons. Je vous invite donc à maintenir le cap contre vents et marées, tout en pensant que certains médecins prennent le temps de lire vos articles, et en particulier vos éditoriaux, qui ne laissent jamais les gens indifférents, du moins quelques-uns d’entre eux.

Dr RÉJEAN DION, MD


Bien-aimée Léa Macchabée

Je vous adore, Dre Boissonneault! Vos nouvelles publiées dans Santé inc. sont uniques et sont un pur bonheur. J’ai déjà hâte au prochain numéro !

Dre MARIE JOLIVET, MD
J’ai beaucoup apprécié votre texte « Permis de conduire er burnout ». En plus de vos talents cliniques, Dre Boissonneault, vous avez le don d’une romancière ! Bravo et merci.

Dr PETER BOGATY, MD

santeinc.com

Quoi d’neuf, docteur ?

«Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? »

Bébés, bois et AMM

«Mue par une « sourde », mais « féconde colère », Marilyse Hamelin étaie sa thèse de façon convaincante. L’auteure a elle-même renoncé…»

Chéri, j’ai automatisé les placements

«Mais quelle est l’incidence réelle de ces technologies financières, dans le secteur des services financiers, sur l’ensemble des… ?»

Survivre aux fêtes

«C’est dans votre salon que toute la famille est attendue pour trinquer en cette fin d’année. Vous avez sans doute déjà eu une petite pensée…»

Tartare de betteraves

«Imaginez le bonheur, pour des restaurateurs, de s’approvisionner en succulents fruits et légumes directement de la ferme lorsque la ferme…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD