Crêpe de sarrasin du marché

À l'aube du printemps, qui tarde parfois à se pointer le bout du nez, il y a de ces petits plats qui nous permettent de garder le cœur joyeux...

LE BONHEUR EST DANS L’ASSIETTE

PAR CATHERINE LEFEBVRE, DT. P., nutritionniste 

wilfrid-lefebvre-fig1

À l’aube du printemps, qui tarde parfois à se pointer le bout du nez, il y a de ces petits plats qui nous permettent de garder le cœur joyeux jusqu’à ce que la chaleur printanière revienne enfin nous réchauffer pour de bon.

C’est avec autant de joie que nous avons goûté à la cuisine de Michel Ross. Une expérience qui se passe au Wilfrid, sur la rue Laurier, où il a fait son retour en restauration l’automne passé. Celui qui a ouvert le restaurant Brunoise en 2003 avec son partenaire d’affaires, Zach Suhl, s’est installé au MAS Cuisine à Verdun de 2008 à 2013. Il a ensuite pris une pause d’environ deux ans pour enseigner la cuisine au Pearson School of Culinary Arts, à Montréal. Une fois de plus rassemblés, Suhl et Ross ont repris les anciens locaux de La Petite ardoise pour y créer le Wilfrid sur Laurier. L’ambiance y est chaleureuse, le service courtois, mais ce sont surtout les plats de Michel Ross qui donnent envie d’y revenir le midi, le soir ou pour le brunch.

Pour un aperçu du style de Michel Ross, voici une recette très simple à essayer à la maison ce printemps.

 

Crêpe de sarrasin et sa garniture de magret de canard, choux de Bruxelles, poires et shiitakes

wilfrid-lefebvre-fig2

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Rendement : 4 portions

Ingrédients

250 ml (1 tasse) de farine de sarrasin
250 ml (1 tasse) de farine tout usage non blanchie
10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
Une pincée de sel
60 ml (¼ de tasse) de beurre fondu
500 ml (2 tasses) de lait

Garnitures

24 choux de Bruxelles effeuillés, les cœurs finement tranchés
24 champignons shiitake, équeutés et tranchés en lamelles
2 poires Forelle
4 radis français, tranchés en fines lamelles
15 ml (1 c. à table) de ciboulette, ciselée
15 ml (1 c. à table) d’échalotes françaises, hachées finement
Fines tranches de magret de canard séché (facultatif)
Huile de pépin de raisin
Vinaigre de Xérès
Crème fraîche ou crème sure
Une pincée de sel
Poivre noir fraîchement moulu, au goût

Préparation

  1. Préchauffer le four à 175 °F (80 °C). Dans un bol, mélanger les ingrédients secs de l’appareil à crêpes. Ajouter le lait et le beurre fondu en alternant et bien mélanger.
  2. Dans un poêlon antiadhésif, ajouter quelques gouttes d’huile de pépin de raisin.
  3. Verser un peu de l’appareil à crêpe à l’aide d’une louche, pour former des crêpes de 5 cm de diamètre. Garder les crêpes au chaud dans un plat allant au four.
  4. Nettoyer votre poêle antiadhésive à l’aide d’un papier essuie-tout et répéter les étapes 2 et 3.
  5. Dans le même poêlon, ajouter les champignons et laisser colorer quelques minutes. Assaisonner de sel et de poivre.
  6. Ajouter les cœurs de choux de Bruxelles, prolonger la cuisson pendant quelques minutes, puis ajouter les feuilles de chou. Une fois que le tout est parfaitement tendre, réserver au chaud avec les crêpes.
  7. Trancher les poires en fines tranches sur le sens de la longueur. Dans un saladier, mélanger les poires, les radis, les échalotes et la ciboulette. Aromatiser de quelques gouttes d’huile de pépin de raisin, de vinaigre de Xérès et un peu de sel et de poivre.
  8. Dans chaque assiette, déposer 3 crêpes par personne. Garnir avec le mélange de choux et de champignons. Déposer une petite quantité de crème fraîche sur le mélange. Disposer la salade de poires sur le dessus. Servir.

Wilfrid
222, avenue Laurier Ouest Montréal
(514) 495-4961
wilfridsurlaurier.com

Nutritionniste, Catherine Lefebvre vous conseille chaque fois une nouvelle recette gastronomique, version santé.

La parole est à vous!

« Nous avons besoin de ce temps avec notre médecin pour ces rencontres. C’est la vie du patient qui se joue. Qui répondra à nos…»

Docteur Novateur

«Michael Roskies travaille dans le respect de ceux qui sont passés avant lui et cherche avec ferveur à s’améliorer pour ceux qui…»

Briser les murs de l’inconnu

«Il n’y a aucun client, sauf moi, mais la grand-mère qui tient le phare me fait signe d’entrer quand même. Elle me fera à manger même…»

De la poutine chez Trump

«Les restaurateurs ont trouvé leur rythme de croisière. C’est qu’il n’est pas évident de concevoir une carte québécoise susceptible de…»

Chaudrée de fruits de mer

« Avec l’ouverture de Riviera, j’espère apporter quelque chose de nouveau à Ottawa, voire devenir la pierre angulaire de la scène…»

Réalités vigneronnes

«Au cours de mes dernières années dans le monde du vin, j’ai rencontré beaucoup de gens qui rêvent d’acheter un lopin de vignes…»