La parole est à vous

«C’est la deuxième fois que je vous écris, pour la même raison que la première fois. Je trouve vos textes touchants, d’une grande qualité. »

Pour poser une question, envoyer un commentaire, une lettre, un témoignage ou un article d’opinion pour la section Perspectives, écrivez-nous à SANTEINC@CMA.CA, C’est toujours un plaisir de vous lire!

 

cover-santeinc-july15.inddL’ADJOINT AU MÉDECIN : D’UN AUTRE POINT DE VUE

Bonjour,

Bon article, intéressant. Toutefois, j’ai de la difficulté à voir ce que l’assistant médical peut ajouter aux professionnels déjà en place au Québec, du moins en première ligne… Nous avons déjà les infirmières praticiennes spécialisées de première ligne, les infirmières auxiliaires, les infirmières en groupe de médecine de famille (GMF) et les résidents qui effectuent des rôles semblables. Avec la loi 41, les pharmaciens peuvent maintenant prescrire pour des affections bénignes. De plus, le salaire d’un adjoint au médecin (AM) semble plutôt élevé.

Dans mon travail de tous les jours, soit au GMF ou à l’urgence, ce qui m’aiderait le plus, c’est une personne qui peut me décharger de toute cette paperasse qui me coûte un temps précieux : innombrables formulaires à remplir (assurance invalidité, formulaires de la SAAQ, formulaires de la CSST), demandes de consultation, appels de spécialistes, rappels de patients pour la gestion des résultats anormaux, etc. Un AM peut faire tout ça, mais pourquoi ne pas mettre à contribution les professionnels que nous avons déjà en place? Au GMF, une secrétaire médicale et une infirmière auxiliaire peuvent en faire beaucoup, par exemple.

Et à l’urgence, pourquoi ne pas laisser davantage d’autonomie aux infirmières sur place? Dans mon établissement, le travail de l’infirmière au triage est très limité. Elle entre les données dans le logiciel SIURGE et le système émet la priorité (P1 à P5). Elle ne peut pas utiliser son jugement pour changer la priorité définie par le système de triage. Pour les P4 et P5, elle ne peut pas, à la suite de son évaluation, donner des conseils aux patients pour les affections bénignes (IVRS, abrasions superficielles, etc.). Dès qu’il y a triage, le patient doit obligatoirement être vu par le médecin. Selon l’évaluation au triage et le temps d’attente, l’infirmière ne peut pas suggérer au patient de prendre rendez-vous avec son médecin famille pour un problème non urgent, rediriger le patient vers le sans rendez-vous d’une clinique GMF ou même vers le pharmacien pour une raison de consultation qui relève que de son expertise. Dans une urgence en milieu rural comme la mienne, nous n’avons pas accès à une secrétaire médicale, de sorte que bien du temps est perdu par les infirmières à appeler les consultants, à photocopier des dossiers pour transferts, à appeler des pharmacies pour des profils de médicaments de patients, à faxer des demandes de consultation, et même à préparer des repas pour les patients et à faire de l’entretien ménager! Bref, du temps qui n’est pas accordé au patient et au travail de concert avec le médecin de garde.

Nicolas Drouin-Bérubé, MD

MACCHABÉE & FILLE, UNE FICTION TRÈS APPRÉCIÉ DE NOS LECTEURS

Dre Boissonneault,

C’est la deuxième fois que je vous écris, pour la même raison que la première fois. Je trouve vos textes touchants, d’une grande qualité. Rares sont ceux d’entre nous qui savent décrire de façon aussi précise la détresse qui parfois nous assaille. Merci, je pense que ce que vous écrivez si bien est important… pour tout le monde.

Marco Charneux, MD

Bonjour Dre Boissonneault,

Je tiens à vous remercier pour les textes Macchabée & Fille. Je vous lis toujours avec grand intérêt. Aujourd’hui, je pleure (le texte « Tristesses humaines », ça doit nous parler à tous et à toutes). Souvent, je ris. Un savant mélange bien balancé de rires et de larmes. J’adore. Merci,

Amélie Trudel-Brun, MD

LECTURE

hubertdoucet

La question du « bien mourir » dans les sociétés modernes déborde de beaucoup celle de l’euthanasie. Pour l’éthicien Hubert Doucet, les vifs débats en cours dans le monde sur le droit à la mort pourraient même être l’arbre qui cache la forêt. D’une part, notre médecine toujours plus technique, puissante et ambitieuse se trouve désarmée devant les épreuves existentielles qu’elle crée. D’autre part, pour plusieurs malades et personnes âgées, une véritable « mort sociale » est le prélude à la mort biologique parfois réclamée. Les soins palliatifs, peu développés, forment un corps étranger et fragile dans cet univers. Que penser alors de l’actuel courant de médicalisation de la mort? Ancrant sa réflexion dans les récents développements au Canada et en France, l’auteur nous convie à la solidarité devant un horizon commun à humaniser.

La mort médicale, est-ce humain?
Hubert Doucet • Médiaspaul
ISBN 978-2-89420-991-2 • 112 p. • 19,95 $

ACTUALITÉS AMC

cindyforbesL’Association médicale canadienne (AMC) a tenu son 147e conseil général annuel du 23 au 26 août derniers, à Halifax. Aucours de cet événement, la Dre Cindy Forbes, médecin de famille originaire de Dartmouth, est devenue la nouvelle présidente de l’AMC, et succède ainsi au Dr Chris Simpson. Au cours de cette assemblée annuelle, de nombreux sujets ont été abordés, dont la stratégie nationale pour les aînés à envisager au Canada, l’encadrement de l’aide médicale à mourir ainsi que le système de formation médicale postdoctorale.

ACTUALITÉS AMQ

Création d’un groupe de médecins gestionnaires à l’Association médicale du Québec (AMQ)

Dans la foulée des grandes transformations du réseau de la santé et de la dissolution de l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), l’AMQ qui a repris le flambeau des dossiers de l’AQESSS, crée un regroupement de médecins gestionnaires. L’association souhaite ainsi mieux outiller les médecins gestionnaires et directeurs professionnels des établissements afin qu’ils puissent faire face aux défis de plus en plus complexes qui leur sont imposés, jouer adéquatement leur rôle dans les nouvelles structures du réseau de la santé et parler le même langage que les autres gestionnaires. De plus, elle vous invite cordialement à son tout premier colloque intitulé Médecins gestionnaires, organisé conjointement par l’AMQ et l’AMC.

Quand : 19 novembre 2015
Où : Hôtel Hyatt Regency, Montréal (Québec)
Pour plus de détails, visitez le amq.ca.

santeinc.com

La parole est à vous!

Pour poser une question, envoyer un commentaire, une lettre, un témoignage, un article d’opinion ou une analyse personnelle…

Quoi d’neuf, Docteur?

Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur  votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? 

Vieilles bouteilles, frais bonheur

«D’un point de vue vigneron, le bouchonnage reste l’ultime action œnologique dans l’élaboration d’un vin. C’est aussi la seule qu’il…»

Pétoncles poêlés, salsa maison

«Quand vient le temps de passer de la terrasse au confort de notre salle à manger, c’est aussi l’occasion de profiter pleinement…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD