La parole est à vous!

« Votre fiction me ramène souvent à ce genre d’anecdotes, et je voulais vous en remercier. Au plaisir! »

Pour poser une question, envoyer un commentaire, une lettre, un témoignage ou un article d’opinion pour la section Perspectives, écrivez-nous à santeinc@cma.ca. C’est toujours un plaisir de vous lire!

DAVID LEVINE ET LA GESTIONcover-santeinc-sept15.indd

Je suis un ex-physiothérapeute et ex-gestionnaire du réseau de la santé maintenant retraité, et je viens de prendre connaissance de l’article sur David Levine paru dans le dernier Santé inc. Monsieur Levine a fait longtemps parti des cadres gestionnaires du réseau de la santé. Il a eu tout le temps de mettre en place des réformes qui auraient pu améliorer l’accessibilité. Ses solutions ont jadis contribué à mener notre système de santé là où il est maintenant; alors pourquoi ses solutions seraient-elles plus crédibles aujourd’hui?

Gilles Tousignant

LE POUVOIR DE LA RAMQ

Je vous félicite pour la clarté de votre article qui, en quelque sorte, en disait plus sur les abus de pouvoir de la RAMQ. J’en ai été victime en août 2005 et les mêmes arguments ont été utilisés : que ma pratique n’était pas conforme à celle des autres cardiologues, qui ne mettaient pas autant d’effort à aider les patients atteints de maladie cardiaque (les aider activement à cesser de fumer, intervenir pour améliorer leur alimentation ou leur donner des informations pour les encourager à faire de l’exercice et à perdre du poids). L’enquêteur m’avait aussi dit que je n’avais pas le droit de déléguer des actes à mon infirmière, alors que c’était écrit en toutes lettres dans le livre de la Régie qu’un spécialiste, dans un bureau privé, avait le droit de déléguer ces actes. On m’a infligé une amende de 45 000 $ après m’avoir dit qu’on n’avait jamais vu un médecin autant aimé par ses patients!

Le choc a été brutal pour moi. J’ai eu un épisode violent de psychose qui a duré six mois et mon médecin n’a plus jamais voulu me permettre de retourner au travail. J’avais 60 ans. Je n’avais pas la force de lutter. L’avocat de l’Assurance médicale canadienne m’a dit que je n’avais aucune chance de gagner en appel. J’ai été forcé de fermer ma clinique et de cesser de pratiquer. J’avais heureusement de l’assurance invalidité privée. Mais je suis heureux de voir que le Dr Lecours ait pu mener une bataille qui aidera d’autres victimes de cette machine aveugle qu’est la RAMQ. En fin de compte, j’ai dû prendre une retraite anticipée parce que je trouvais trop dangereux de travailler dans un système si arbitraire et injuste. Je ne le regrette aucunement. Je me suis mis à autre chose! Si vous voulez plus de renseignements, vous pouvez m’écrire, et aussi envoyer une copie de ce témoignage au Dr Lecours.

Denis Larose

P.-S. J’ai dû déménager en Ontario après l’incident parce qu’il n’y avait pas assez de médecins pour me traiter en Outaouais, où je travaillais.

TRISTESSES HUMAINES

Dre Boissonneault,

Nous ne nous connaissons pas, et nous ne nous rencontrerons sans doute jamais, mais je tenais à vous adresser ce petit courriel à la suite de ma lecture, un peu tardive, de l’épisode de votre fiction médicale « Tristesses humaines » dans le numéro de juillet/août de Santé inc.

Étant de ces trentenaires de la génération Y qui s’autorisent à pleurer en écoutant un film d’amour ou en lisant une histoire touchante, mais en ne l’assumant pas et en faisant tout pour le cacher à leur conjointe, je tenais à souligner à quel point votre histoire m’a touché. Vous avez une très, très belle plume, et votre fiction mettant en scène la Dre Léa est définitivement ma partie préférée des Santé inc. Vos histoires sont touchantes ou rigolotes, mais elles ne me laissent jamais indifférent. Je tenais à vous le souligner.

1-desert-boissonneaultMême si je suis pathologiste judiciaire et que je ne soigne plus personne — pire, j’autopsie des victimes de tragédie tous les jours —, je me rappelle encore les bons côtés de mon externat et ma première année de résidence où je faisais des stages cliniques et était en contact avec des patients. La plupart n’étaient que des numéros, ni plus ni moins, et fort malheureusement, à voir dans une journée débordée qui n’en finit plus, mais il m’est arrivé à quelques reprises d’avoir des contacts privilégiés avec certains, et généralement pas dans les circonstances les plus heureuses. Je me rappellerai toujours cet homme dans la fin quarantaine hospitalisé pour une prostatectomie pendant mon stage d’urologie, et chez qui nous avons diagnostiqué, en plus, un cancer colorectal en postop, alors qu’il avait eu des rectorragies pendant qu’il attendait dans le corridor du bloc opératoire. Nous nous étions assis avec lui en postop, mon sénior et moi, pour lui communiquer le résultat de la colonoscopie et l’accompagner dans ce deuxième choc. Nous avions pris notre temps, même si nous étions pressés de toute part par les folles journées chirurgicales. Quelques jours après son départ, il était revenu nous voir pour nous offrir une reproduction d’une toile qu’il avait peinte et qu’il nous avait, à chacun, dédicacée avec un mot hyper touchant..Votre fiction me ramène souvent à ce genre d’anecdotes, et je voulais vous en remercier. Au plaisir!

Anonyme

ACTUALITÉS

Une nouvelle messagerie sécurisée pour médecins

À une époque où les communications se font de plus en plus rapidement et dans un domaine tel que le domaine médical où le temps est si précieux, parfois vital, PetalMD lance une application pour téléphones intelligents où les médecins pourront discuter entre eux rapidement, directement et en toute sécurité. En effet, depuis le 4 octobre, les médecins de partout au Canada peuvent joindre un réseau en pleine croissance comprenant actuellement plus de 22 000 médecins. Plus besoin de passer par une téléphoniste, d’attendre un retour d’appel de pagette ou d’un télécopieur. Les médecins pourront échanger des messages facilement avec leurs collègues sans intermédiaires et de manière sécuritaire, et ce, peu importe dans quel établissement ils travaillent.

Selon PetalMD, les principaux avantages de cette nouvelle technologie sont la communication directe et sécurisée ainsi que l’accès à un grand bassin de médecins canadiens. PetalMD est une entreprise qui conçoit des outils de productivité pour les médecins. Fondée en 2009, PetalMD offre une solution pour simplifier la gestion des horaires des médecins oeuvrant dans les cliniques et les hôpitaux ainsi qu’une messagerie sécurisée pour communiquer facilement, rapidement et de manière sécuritaire. Pour plus d’information et pour une « visite guidée » de cette nouvelle application, rendez-vous directement sur le site web de PetalMD au petalmd.com/fr

Erratum

santeinc.com

Réforme, amour et violence

« En relisant les études réalisées sur le système de santé depuis la réforme de 1971, André Lemelin a été forcé de constater leur très partielle…»

Quoi d’neuf, Docteur?

Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur  votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? 

L’heure de l’apéro

«L’arrivée des beaux jours affiche un joli dégradé de rosé dans nos verres. Entre le barbecue, le matelas gonflable dans la piscine…»

Pesto de roquette candide

«Pour rendre grâce à l’été et pour nous donner un bref aperçu de l’approche Candide, John Winter Russell nous suggère cette salade …»

Vœux du présent

«Comme toute médaille a son revers, je songe à mon palmarès des « patients-plaies ». Car il y en a toujours. Il y a cette incroyable dame…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD