Quoi d’neuf, docteur ?

«Quelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? »

Q uelles sont les dernières nouveautés susceptibles d’avoir des impacts sur votre vie personnelle ou votre pratique médicale ? Notre chroniqueuse fait le tour des réalisations ou innovations prometteuses des deux derniers mois.

MYRIAM KESSIBY

#1 UNE NOUVELLE APPLICATION DE TÉLÉMÉDECINE CRÉÉE À MONTRÉAL

Selon un rapport (2014) du Commissaire à la santé et au bien-être du Québec (CSBE), 60 % des visites à l’urgence pourraient être traitées autrement.

La plateforme en ligne Dialogue pourrait aider à alléger cette situation en faisant le lien entre des patients et des professionnels de la santé en première ligne. Un aspect intéressant de Dialogue, c’est que ce sont les entreprises qui font l’acquisition du service (moyennant un prix d’environ 20 $ par mois par employé) et qui l’offrent ensuite à leurs employés, comme outil de rétention du talent et de réduction de l’absentéisme. Les employés n’ont qu’à installer l’application sur leur téléphone intelligent pour y accéder. La confidentialité est préservée face à l’employeur.

Les utilisateurs de Dialogue envoient leurs questions et, si nécessaire, un rendez-vous virtuel est pris dans la même journée. Le patient peut alors communiquer avec un médecin sur son téléphone, par vidéoconférence. Le médecin peut faire des prescriptions, des suivis ou demander l’attention d’un spécialiste lorsque requis, et l’équipe de Dialogue se charge de coordonner le tout. Les médecins qui travaillent pour Dialogue sont des généralistes, parfois avec des spécialisations complémentaires, mais aucun n’y travaille à temps plein. Dialogue paie les médecins à l’heure et ne facture donc pas la RAMQ.

Si la télémédecine ne peut désengorger les urgences à elle seule, les technologies de l’information et l’intelligence artificielle font maintenant partie des outils incontournables venant soutenir l’offre de soins aux patients. Dialogue, en pleine expansion, en est un parfait exemple. MK.

Détails : dialogue.co

# 2 RÉVISER SES CONNAISSANCES MÉDICALES… ET PASSER SES EXAMENS DE MÉDECINE

Étudier pour les examens de médecine est une tâche colossale. Pour aider les futurs médecins à passer leurs examens, une étudiante en médecine a eu l’idée de créer une application permettant de réviser ses connaissances médicales de façon plus conviviale.

Sur le marché des applications, Qupi se présente comme étant la plus grande banque de questions médicales générées par des utilisateurs. En effet, avant même son lancement officiel, la plateforme offre plus de 10 000 questions à choix multiples couvrant 12 disciplines médicales. D’ailleurs, puisque les questions sont générées par des utilisateurs de partout dans le monde, elles sont continuellement mises à jour. Qupi travaille aussi en partenariat avec des collaborateurs comme la chaine YouTube FutureDocHouse afin d’offrir gratuitement des cours sur certaines notions de médecine en ligne.

L’interface Qupi est accessible via un compte Facebook. Il est possible de suivre ses progrès et de comparer ses résultats avec d’autres étudiants en médecine. Au moment d’écrire ces lignes, l’entreprise californienne offrait une version bêta de Qupi sur son site web, mais envisageait de lancer une version 2.0 de sa plateforme, incluant une application mobile, d’ici avril 2018. Un tarif spécial de 100 USD pour un abonnement d’un an est offert à ceux qui souhaitent utiliser la plateforme actuelle, avant le lancement de la nouvelle version en avril. Un essai gratuit de 7 jours est aussi offert. MK.

Détails : qupi.com (en anglais seulement)

#3 UN NOUVEAU SERVICE NATIONAL D’ORDONNANCES ÉLECTRONIQUES

Inforoute Santé du Canada est une organisation indépendante à but non lucratif financée par le gouvernement fédéral. L’organisation vient tout juste de lancer un service national d’ordonnances électroniques appelé PrescripTIonMC. Ce service vise à améliorer la sécurité des données, à procurer plus de commodité et à réduire les effets néfastes associés à la crise des opioïdes en soutenant l’amélioration des pratiques d’ordonnance.

Concrètement, PrescripTIonMC permet aux prescripteurs et aux pharmaciens de rédiger, recevoir, renouveler et annuler des ordonnances via un service de messagerie sécurisée entre les médecins et les pharmaciens. Les professionnels de la santé ont un accès intégré aux listes des médicaments assurés par le régime public, aux rapports de situation et à la terminologie normalisée. Pour les prescripteurs, le service permet donc d’uniformiser l’information sur la santé des patients et de réduire l’utilisation d’ordonnances sur papier. Ainsi, en plus d’offrir un environnement de prescription et de délivrance exempt de toute influence, les prescripteurs pourront directement transmettre une ordonnance au système de gestion de la pharmacie du patient, à partir de leur dossier médical électronique. Le service permet donc aux patients de choisir leur pharmacie en protégeant leurs données contre toute utilisation commerciale.

Pour le lancement du service cet automne, Inforoute Santé du Canada a récemment conclu des ententes avec six provinces : l’Alberta, l’Ontario, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador. On vise un déploiement à travers le pays en 2018. D’ailleurs, des discussions avec d’autres provinces et territoires, pharmacies et fournisseurs de technologies sont en cours.

Détails : prescriptioncan.ca

Mots-Clés :

Myriam Kessiby est entrepreneure en création de contenu, incluant de la production écrite, audio et vidéo. Elle rédige pour différents médias et est membre de l’Association des Communicateurs scientifiques du Québec.

Bébés, bois et AMM

«Mue par une « sourde », mais « féconde colère », Marilyse Hamelin étaie sa thèse de façon convaincante. L’auteure a elle-même renoncé…»

Chéri, j’ai automatisé les placements

«Mais quelle est l’incidence réelle de ces technologies financières, dans le secteur des services financiers, sur l’ensemble des… ?»

Survivre aux fêtes

«C’est dans votre salon que toute la famille est attendue pour trinquer en cette fin d’année. Vous avez sans doute déjà eu une petite pensée…»

Tartare de betteraves

«Imaginez le bonheur, pour des restaurateurs, de s’approvisionner en succulents fruits et légumes directement de la ferme lorsque la ferme…»

Fonds communs pour médecins

– Fonds FMOQ
– Fonds Professionnels
– Gestion MD