Adieu, file d’attente?

PAR SARAH POULIN-CHARTRAND

Une file d’attente monstre devant la clinique, avant même que celle-ci n’ouvre ses portes. La scène n’étonne plus personne. Mais elle pourrait devenir chose du passé, grâce au service Bonjour Santé, lancé en février par la compagnie québécoise Tootelo et présentée aux médias le 3 avril dernier.

La formule est simplissime : le patient appelle à la clinique sans rendez-vous la plus proche dès l’ouverture des lignes téléphoniques (l’heure peut varier selon la clinique), et un service automatisé lui indique une plage horaire d’une heure à laquelle se présenter à la clinique. Le patient reçoit ensuite un appel, encore automatisé, environ 45 minutes avant l’heure prévue de son « rendez-vous », ce qui lui permet de confirmer ou d’annuler sa présence à la clinique. Le service est totalement gratuit pour les patients comme pour les cliniques participantes.

Pour Benoît Brunel, président de Tootelo, les bénéfices pour les cliniques qui utilisent ses services sont indéniables : élimination des files d’attente et des salles d’attente bondées, diminution du stress, pour le personnel administratif, et de la frustration, pour les patients. « Je n’ai rencontré aucun médecin qui aime voir ses patients en file le matin, devant la clinique », dit Benoît Brunel.

Bonjour Santé permettrait également de diminuer l’absentéisme dans les cliniques sans rendez-vous, puisque le système téléphonique remplit automatiquement une case horaire là où il y aurait eu une annulation. La Dre Nathalie Côté, invitée à parler de son expérience avec Bonjour Santé, raconte avoir maintenant une meilleure productivité et plus de temps pour faire de la prévention avec certains patients, puisque les annulations ont diminué.

La compagnie derrière Bonjour Santé lance aussi le service Périscope, un outil de recherche internet permettant au patient de trouver les places disponibles dans les cliniques sans rendez-vous de sa région. Des frais de 12 $ sont exigés pour chaque consultation, ce qui assurera la viabilité économique des services gratuits de Bonjour Santé, selon Benoît Brunel.

Déjà implanté dans une dizaine de cliniques de la province, Bonjour Santé est en négociation avec une soixantaine d’autres et espère convaincre une majorité de cliniques sans rendez-vous de leur emboîter le pas. Les dirigeants de Tootelo ont également rencontré des gens du ministère de la Santé, lequel évalue actuellement leur proposition. Pour plus d’informations : bonjour-sante.ca

Publié dans

Sarah Poulin-Chartrand

Pour lui écrire : spoulinchartrand@gmail.com