Rien ne va plus en pathologie

Bonjour,

Je ne suis pas pathologiste, mais j’ai lu l’article avec intérêt; je l’ai trouvé bien rédigé, et crédible grâce à la citation de différentes sources.

Rien n’est simple, en effet, dans la question de rétribuer justement les médecins en tenant compte des obligations professionnelles et médicolégales (qualité) et du service à rendre au bon moment quel que soit le volume de services à rendre.

Et le travail ardu n’attire pas les recrues, d’où parfois la spirale (infernale) de la pénurie relative ici et là.

Sans compter les questions démographiques qui touchent les cohortes de médecins ou encore comment est déterminée la valeur relative des actes.

Pas facile de soutenir simultanément qualité, volume, équité et pérénnité. On continuera de vous lire!

Dr Jean Cusson, MD, PhD FRCPC (médecine interne)

Publié dans

Santé inc.

santeinc.com