Quoi d’neuf, docteur ?

Quelles sont les dernières nouveautés et innovations susceptibles d’influencer votre vie personnelle ou votre pratique médicale ?

Notre chroniqueuse fait le tour des innovations technologiques et sociales les plus prometteuses des deux derniers mois.

L’innovation dans les soins de santé : un document stratégique à être publié au début de 2019

L’Association médicale canadienne (AMC) a récemment effectué des recherches sur l’impact des changements technologiques sur les soins de santé. Ces recherches ont mené à un sondage Ipsos, puis au rapport Façonner l’avenir de la santé et de la médecine sur la perception et l’acceptation de la technologie en santé par les Canadiens. Le premier Sommet de l’AMC sur la santé a aussi eu lieu à la fin d’août à Winnipeg. Le but était de susciter la discussion sur l’amélioration des soins de santé par l’innovation et les nouvelles technologies.

À la suite de ces échanges et de cette réflexion viendra au début de 2019 un document stratégique sur l’innovation dans les soins de santé. L’AMC vise à être au cœur de la discussion qui permettra de soutenir la profession médicale, alors que des changements importants s’annoncent dans le domaine de la santé. Intelligence artificielle, réalité augmentée, accès aux données et aux DMÉ ; médecins et autres parties prenantes devront être outillés pour naviguer dans ce milieu en changement et intégrer l’innovation à leur pratique. C’est à suivre.

D’ailleurs, puisque l’implantation de ces innovations dépend grandement de la réponse aux enjeux sur le bien-être des médecins, l’AMC a été l’hôte, en octobre dernier, de la Conférence internationale sur la santé des médecins à Toronto. En 2019, l’AMC dirigera aussi une série de forums destinés aux membres. Le bien-être des médecins constitue une priorité pour l’AMC puisqu’un personnel médical en santé et heureux est plus en mesure de prodiguer des soins de qualité aux patients.

Détails à : amc.ca

IPed : une plateforme pour les ergothérapeutes et leurs patients

La centaine d’ergothérapeutes du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUSJ) produisent fréquemment des programmes d’acti­vités pour soutenir l’application d’interventions auprès d’enfants présentant des difficultés sur le plan du développement.

Afin de diminuer le temps alloué à l’élaboration de ces programmes et de maximiser l’impact de ceux-ci auprès des familles, le CHUSJ conçoit actuellement la plateforme IPed. Cet outil permettra, entre autres, l’ajout de supports audiovisuels, ce qui aidera à la compréhension tout en soutenant la mise en place du plan d’intervention dans les milieux où l’enfant évolue. Grâce à cette plateforme Web interactive, qui se veut efficace et facile d’utilisation, les professionnels pourront passer moins de temps à faire des tâches administratives et de conception de programmes et se consacrer davantage à la clientèle. Les activités de stimulation et les recommandations seront ainsi uniformisées et transmises efficacement aux familles.

Les activités présentées dans IPed auront été conçues par les ergothérapeutes, puis révisées par un comité d’expert et soutenues par des données probantes. L’objectif à plus long terme est d’avoir un outil regroupant l’expertise de tous les professionnels du CHUSJ. Ce projet vise à améliorer l’efficacité et la performance des professionnels, à optimiser l’enseignement et à diminuer les coûts liés à l’impression papier. L’élaboration de cet outil francophone spécialisé en pédiatrie permettra aussi de faciliter la communication de renseignements entre professionnels d’un milieu à l’autre, ce qui contribue à l’esprit de collaboration.

Pour obtenir plus de renseignements sur ce projet ou pour y contribuer : Kathy Malas, gestionnaire de la plateforme de l’innovation au CHUSJ, au 514 345-4931, poste 3211

Fonds de soutien à l’innovation en santé et en services sociaux : c’est le temps d’y penser!

Il y a un peu plus d’un an, le ministère de l’Éco­nomie, de la Science et de l’Innovation a lancé la Stratégie québécoise des sciences de la vie 2017-2027. Un des objectifs de cette stratégie est d’aider à intégrer l’innovation dans le réseau public de la santé. C’est dans ce contexte qu’ont été créés le Bureau de l’innovation en santé et en services sociaux (BI) du ministère de la Santé et des Services sociaux et le Fonds de soutien à l’innovation en santé et en services sociaux (FSISSS). Le BI, assisté par le FSISSS, permet de soutenir des projets innovants de PME québécoises en santé (1er volet). Il permet aussi d’encourager des projets d’innovation provenant des établissements du réseau public de la santé et des services sociaux du Québec (2e volet). Les deux volets appuient financièrement les innovations dans le but de tester leur valeur clinique et économique, tout en facilitant l’obtention des données nécessaires à leur implantation commerciale ou opérationnelle.

Le FSISSS est doté d’une enveloppe de dix-huit millions de dollars pour cinq ans pour assister le BI dans la réalisation de son mandat. Les innovations organisationnelles, sociales et technologiques sont toutes ciblées par le BI et sont analysées en fonction de leurs valeurs ajoutées.

Un premier appel de propositions a été lancé en novembre 2017, puis un deuxième en août 2018. Le prochain est à prévoir à l’été 2019, ce qui laisse le temps aux équipes de bien se préparer.

Pour obtenir d’autres renseignements sur le FSISSS, inscrivez-vous au bulletin du FSISSS à fsisss@medteq.ca ou visitez.

Publié dans

Myriam Kessiby

Myriam Kessiby est entrepreneure en création de contenu, incluant de la production écrite, audio et vidéo. Elle rédige pour différents médias et est membre de l’Association des Communicateurs scientifiques du Québec.