Skip to content

Quoi d’neuf, docteur ?

Quelles sont les dernières nouveautés et innovations susceptibles d’influencer votre vie personnelle ou votre pratique médicale ?
Notre chroniqueuse fait le tour des innovations technologiques et sociales les plus prometteuses des deux derniers mois.

Aifred Health: le traitement de la dépression, nouvelle génération

Le traitement de la dépression est une problématique complexe pour les médecins, qui ressentent souvent le besoin d’être appuyés. C’est dans cette optique qu’Aifred Health, une jeune entreprise montréalaise, offre des outils visant à soutenir les médecins de famille et les psychiatres qui traitent des patients souffrant de dépression.

L’application proposée par Aifred Health fournit des données permettant d’éclairer la prise de décision à chaque étape du parcours clinique. Élaborée par une équipe interdisciplinaire de médecins, de neuroscientifiques et d’informa­ticiens, l’application permet, entre autres, de se conformer aux standards de traitement et de gagner du temps dans la collecte de données cliniques. Dans l’application, le patient peut remplir des questionnaires afin que le médecin puisse avoir accès aux réponses. L’algorithme aide à suivre les symptômes et à optimiser le traitement.

Relativement nouvelle, cette application de prise de décision en psychiatrie est, pour le moment, uniquement accessible aux médecins qui pratiquent dans les établissements participant à un projet pilote. Les frais d’utilisation de l’application sont donc négociés et convenus avec les éta­blissements qui s’associent à Aifred Health, et les médecins et les patients eux-mêmes n’ont rien à débourser. Des projets pilotes ont été initiés à l’Hôpital général juif de Montréal et à l’Hôpital de Gatineau (CISSS de l’Outaouais) afin que leurs médecins puissent utiliser l’outil dans le traitement des patients souffrant de dépression. D’autres projets sont également en élaboration dans différents établissements au Canada et aux États-Unis.

Aifred Health a récemment obtenu un financement de près d’un demi-million de dollars grâce au réseau de donateurs d’Anges Québec. Ce financement servira non seulement à l’amélioration continue, à la recherche et aux essais cliniques, mais surtout à la conception de la nouvelle version de l’application, reposant sur l’intelligence artificielle.

Aifred Health est actuellement classée au premier rang mondial de la compétition quinquennale internationale IBM Watson AI XPRIZE, qui fait la promotion de l’utilisation de l’intelligence artificielle pour relever les grands défis du monde.

Détails : aifredhealth.com

CoMPAS+ : ensemble pour de meilleures pratiques entourant la maladie chronique

Les innovations ne naissent pas seulement du secteur technologique. En effet, certaines d’entre elles mobilisent la force des équipes pour stimuler le changement. C’est le cas du programme québécois CoMPAS+, un collectif visant à rassembler les meilleures pratiques et à améliorer des soins et services. Mis en place par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), il tend vers une meilleure qualité de soins et de services pour les patients atteints d’une maladie chronique ou à risque de l’être. Les ateliers s’adressent aux intervenants influents (médecins de famille, les médecins spécialistes, les infirmières et autres professionnels) qui souhaitent en faire bénéficier leurs patients et qui s’engagent dans l’amélioration des pratiques en services intégrés de proximité.

Le volet principal de CoMPAS+ se déploie sous la forme d’ateliers de pratique réflexive afin de mieux prévenir et gérer la maladie chronique. On y fait une analyse critique, puis on détermine des cibles d’amélioration et des pistes d’action. Au terme des ateliers, un plan d’action est élaboré et implanté, et un suivi est réalisé pendant environ un an. Le programme couvre des thématiques ciblées comme le diabète ou la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), et l’équipe de CoMPAS+ élabore actuellement d’autres sujets comme la santé mentale, l’insuffisance cardiaque et les troubles locomoteurs. Parmi les avantages apportés par ces ateliers, soulignons la mise à jour des connaissances sur les standards et les normes de pratique ainsi que le renforcement des procédures interdisciplinaires et organisationnelles.

Détails : www.inesss.qc.ca (section Projets, sous-section COMPAS+)

Personne-ressource : Dre Marie-Pascale Pomey à marie-pascale.pomey@umontreal.ca

ReflexD : Vérification et rétroaction pour le suivi du diabète en première ligne.

Le Groupe de recherche interdisciplinaire en informatique de la santé (GRIIS) de l’Université de Sherbrooke a conçu PARS3, une plateforme apprenante de recherche en santé et services sociaux. Pour en démontrer les forces, l’équipe a mis au point Reflex-D, une application permettant d’obtenir des informations sur la prise en charge du diabète en GMF.

Cette application d’audit et de feedback offre deux modules d’analyse des pratiques aux cliniciens et aux agents d’amélioration continue de la qualité. Dans un premier module, il est possible de voir les données de l’ensemble de la clinique. Les médecins peuvent ainsi faire une autoévaluation, définir des objectifs et améliorer leurs pratiques comparativement à celles de la clinique. Dans un deuxième module, les données de chaque patient diabétique sont analysées individuellement. Les médecins peuvent donc avoir accès à l’historique de santé de chacun de ces patients, à leur profil pharmaceutique ainsi qu’aux résultats de laboratoire inscrits dans leur dossier médical électronique.

De cette façon, Reflex-D offre les outils et les données nécessaires à l’amélioration des pratiques, des soins et des suivis. L’application Reflex-D sera offerte en source libre au cours d’essais pilotes.

Détails : griis.ca/reflex-d

Publié dans

Myriam Kessiby

Myriam Kessiby est entrepreneure en création de contenu, incluant de la production écrite, audio et vidéo. Elle rédige pour différents médias et est membre de l’Association des Communicateurs scientifiques du Québec.
Scroll To Top