Skip to content

Nos experts en pédagogie médicale vous présentent une sélection d’applications électroniques basées sur des principes pédagogiques reconnus afin d’optimiser vos apprentissages. Qu’il s’agisse de se perfectionner professionnellement, d’apprendre une langue ou de préparer un voyage, ces applications (ou d’autres similaires) pourront vous être utiles.

Au fil du temps, notre cerveau oublie de façon exponentielle les informations non prioritaires, en suivant une courbe, la « courbe de l’oubli », décrite par Hermann Ebbinghaus, psychologue allemand du 20e siècle1. Pour contrer ce phénomène, Spaced et Anki envoient, grâce à un algorithme, des rappels sur des notions de notre choix au moment où notre cerveau s’apprête à les oublier, car il est plus facile de se remémorer que de réapprendre. Ces intervalles et répétitions peuvent s’ajuster en fonction du niveau de connaissances de l’apprenant. Les nouveaux apprentissages en congrès ou conférence se prêtent bien à cet exercice. Des recherches récentes ont montré que d’espacer stratégiquement nos séances d’apprentissage augmente la rétention par rapport aux sessions intensives d’apprentissage2. Une étude randomisée et contrôlée a d’ailleurs été réalisée auprès d’étudiants en médecine de la Boston University School of Medicine, qui devaient suivre un programme de formation en ligne d’urologie. Les résultats sur trois mois ont montré qu’un apprentissage comportant un espacement adaptatif augmentait leur efficacité : les étudiants ont atteint un niveau comparable au groupe contrôle avec moins d’effort et de temps3, 4.


Brain Focused Flipped App

Avez-vous de la difficulté à rester concentré sur une tâche ? Si c’est le cas, Brain Focus et Flipd sont des exemples d’applications inspirées par la technique pomodoro de gestion du temps5 qui peuvent vous venir en aide. Il vous suffit de sélectionner une tâche à exécuter, puis de démarrer le chronomètre d’une durée prédéterminée, mais modifiable, de 25 minutes. Pendant ce temps, vous devez être bien concentré sur cette tâche. Heureusement, Brain Focus et Flipd vous permettent de bloquer toutes les applications de votre choix sur votre téléphone (version pro) ou de bloquer l’accès Internet. Lorsque les 25 minutes sont écoulées, vous avez droit à une pause de 5 minutes, pendant laquelle il est recommandé de vous lever et de bouger. Après 4 séances de 25 minutes, une plus longue pause vous est accordée. L’application affiche également les statistiques de vos séances afin de renforcer vos bonnes habitudes attentionnelles.


 

QuizletUne recherche menée auprès d’étudiants en médecine de Munich a montré que le recours à des méthodes qui testent nos connaissances, telles que les jeux de mémoire (cartes) et autres jeux, constituait une stratégie d’apprentissage plus efficace à court terme que d’étudier et de relire un texte6. Une application comme Quizlet vous permet de créer vos propres cartes mémoire (de l’anglais flashcards), ou d’en sélectionner dans une base de données. La plupart sont très colorées et contiennent des images et des diagrammes afin de vous aider à bien retenir l’information. L’application utilise la répétition espacée : elle repose plus fréquemment les questions manquées et s’adapte aux réponses2,4. Il n’est toutefois pas possible de recevoir des notifications directement sur votre écran d’accueil. Quizlet vous permet également d’apprendre les notions médicales grâce à des jeux d’association, par exemple nommer les parties du cœur pointées à l’écran ou faire correspondre un mot à sa définition.


Notion

 

Notion est une application d’espace de travail tout-en-un. Elle est considérée comme un mélange de Google Docs, Evernote, Trello et Todoist. Notion vous permet de prendre des notes, d’ajouter des images, des articles, des listes, des calendriers et bien d’autres choses encore. Il est également possible de transmettre des fichiers à des collègues et d’en recevoir et de travailler simultanément sur le même tableau. Notion est idéal pour regrouper toutes les notes, articles, synthèses au même endroit. Cet outil est d’ailleurs utilisé en communauté de praticiens. Une étude réalisée en 2013 aux États-Unis a démontré que la prise de notes électronique avec de tels outils était plus efficace pour effectuer la tournée des patients par les étudiants en médecine et les résidents que la prise de notes papier7. Dans les deux cas,les principes de confidentialité des informations médicales doivent être respectés.


MindlyMindmeister

L’utilisation d’illustrations et de schémas améliore la rétention d’un texte8. Dans le domaine médical, l’utilisation des cartes conceptuelles est en expansion, et cette technique est considérée comme un outil fiable pour enseigner et apprendre9. Mindly et Mindmeister sont des applications qui vous permettent de créer des cartes heuristiques (traduit de l’anglais mind mapping) afin de prendre des notes lors d’un cours ou d’une conférence, de structurer vos idées et projets. Ces cartes sont idéales afin de réviser sous forme de mots clés et de concepts d’idées. Il est possible d’exporter la carte pour partager vos idées et les conserver. Ces applications permettent d’ajouter du texte, des images et des liens vers des articles de manière évolutive, plus facilement et logiquement que lors d’une prise de notes conventionnelle.


 

CardiovirtuelRichard E. Mayer, psychologue de l’éducation américain, démontre dans ses ouvrages qu’il est plus simple et efficace d’apprendre avec l’association bien dosée de narration et d’images ou de vidéos10. Il est préférable de sélectionner des applications qui appliquent ces principes pédagogiques de l’apprentissage par le multimédia et qui prennent soin de ne pas vous surcharger cognitivement. Par exemple, Cardiovirtuel explique la cardiologie à l’aide de brèves vidéos interactives qui imagent les concepts plus complexes, attirent l’attention sur les éléments clés et fractionnent le contenu pour s’adapter aux besoins de l’apprenant. Pour chaque thème, des questions sont offertes pour que vous puissiez tester vos connaissances, et les réponses y sont vulgarisées et détaillées.


In SimuResusitation

Resuscitation! et InSimu sont des applications reposant sur l’apprentissage par problèmes. Elles offrent une variété de situations cliniques, dont des patients virtuels qui doivent être pris en charge. En choisissant un patient dans un des domaines médicaux sélectionnés, vous devenez en contrôle de l’histoire du patient, de l’examen physique, des interventions et des traitements. Certaines études suggèrent que l’apprentissage par patients virtuels améliore l’apprentissage de la prise en charge médicale mieux que les méthodes traditionnelles, en plus d’être plus agréable à utiliser pour les apprenants11.


Mindfulness coachLa pratique de la pleine conscience sur une base régulière peut contribuer à améliorer l’attention, la mémoire et l’humeur. Elle peut également améliorer la perception de soi et l’empathie des étudiants dans les domaines de la santé12. La pleine conscience peut être définie comme un état mental d’attention et d’éveil dans l’instant présent, sans jugement12. Mindfulness Coach est une application gratuite qui donne accès à plus de 30 méditations telles que le « scan corporel », la « sensibilisation au souffle » et la « méditation de détente ». Méditer consciemment entraîne un épaississement du cortex, une prise de conscience métacognitive et une amélioration de la mémoire de travail13. Cela permet une meilleure capacité à rester concentré pendant une tâche de performance. Des études ont également montré que les étudiants en médecine et en sciences infirmières présentaient moins de symptômes d’anxiété et de dépression après seulement huit semaines de méditation de pleine conscience12.

Note : Cet article reflète les choix personnels des auteurs et ne constitue pas une position officielle d’institutions. Les auteurs n’ont aucun conflit d’intérêt avec les applications sélectionnées, présentées ici à titre d’exemples de certains principes pédagogiques. Cette liste est non exhaustive et les applications présentées n’ont pas fait l’objet d’une sélection par critères objectifs. Le nombre d’étoiles est celui accordé par les utilisateurs des plateformes iTunes storeMD ou Google PlayMD en date d’octobre 2019 et ne sont pas une évaluation de leur qualité pédagogique.

 

La chronique Innovation est exceptionnellement tenue ce mois-ci par les Drs Alexandre Lafleur et Miriam Lacasse et par madame Claudie Michaud-Couture. Les Drs Lafleur et Lacasse sont titulaires de la Chaire de leadership en enseignement en pédagogie des sciences de la santé AMQ-AMC-MD à la Faculté de médecine de l’Université Laval. Madame Michaud-Couture est étudiante au doctorat en médecine à l’Université Laval.

 

RÉFÉRENCES :

  1. Murre, J. M. J. et J. Dros (2015). Replication and analysis of Ebbinghaus’ forgetting curve. PLoS ONE, 10 (7): e0120644. doi.org/10.1371/journal.pone.0120644
  2. Smolen, P., Y. Zhang, J. H. Byrne (2016). The right time to learn: mechanisms and optimization of spaced learning. Nature Reviews Neuroscience,17 (2), 77–88.
  3. Kerfoot, B. P. Adaptive spaced education improves learning efficiency: a randomized controlled trial. The Journal of Urology,183 (2), 678–681.
  4. Yeh, D. D. et Y. S. Park. Improving learning efficiency of factual knowledge in medical Education. Journal of Surgical Education, 72 (5), 882–889. doi: 10.1016/j.jsurg.2015.03.012
  5. Shellenbarger, S. (2009, 18 novembre). No time to read this? Read this. The Wall Street Journal.
  6. R. Schmidmaier, R. Ebersbach, M. Schiller, I. Hege, M. Holzer et M. R. Fischer (2011). Using electronic flashcards to promote learning in medical students: retesting versus restudying. Medical Education, 45 (11), 1101–1110. doi: 10.1111/j.1365-2923.2011.04043.x.
  7. Sampognaro, P. J., S. L. Mitchell, S. R. Weeks, S. Khalifian, T. M. Markman, L. W. Uebel et J. R. Dattilo (2013). Medical student appraisal: electronic resources for inpatient pre-rounding. Applied Clinical Informatics, 4 (3), 403–418.
  8. Dunlosky, J., K. A. Rawson, E. J. Marsh, M. J. Nathan, D. T. Willingham. Improving students’ learning with effective learning techniques: promising directions from cognitive and educational psychology. Psychological Science in the Public Interest, 14 (1), 4–58. doi: 10.1177/1529100612453266
  9. B. J. Daley, S. J. Durning, D. M. Torre. Using concept maps to create meaningful learning in medical education. MedEdPublish. doi.org/10.15694/mep.2016.000019
  10. Clark, R. C., R. E. Mayer (2016). e-Learning and the science of instruction: proven guidelines for consumers and designers of multimedia learning (4e éd.). Hoboken (New Jersey): Wiley.
  11. Huang G., R. Reynolds, C. Candler (2007). Virtual patient simulation at U.S. and canadian medical schools. Academic Medicine, 82 (5), 446–451.
  12. McConville, J., R. McAleer, A. Hahne (2017). Mindfulness training for health profession students – the effect of mindfulness training on psychological well-being, learning and clinical performance of health professional students: a systematic review of randomized and non-randomized controlled trials. Explore, 13 (1), 26–45. doi: 10.1016/j.explore.2016.10.002. Epub 2016 Oct 24
  13. Davis, D. M., J. A. Hayes. (2011). What are the benefits of mindfulness? A practice review of psychotherapy-related research. Psychotherapy, 48 (2):198–208.
Publié dans

Dr Alexandre Lafleur, Dre Miriam Lacasse et Claudie Michaud-Couture

Chaire de leadership en enseignement en pédagogie des sciences de la santé AMQ-AMC-MD, Université Laval. Pour leur écrire : cle-pss@fmed.ulaval.ca
Scroll To Top