Aller au contenu

Voyager par le vin

Depuis quelques années, les régions viticoles dévoilent une pluie d’animations et d’expériences autour du vin. C’est que le tourisme viticole, aussi appelé œnotourisme, est en plein essor. La dégustation classique sur les lieux prend des airs de pique-nique chez certains vignerons et, avant de partir à la découverte des vignes, on troque la voiture contre un vélo. À ce sujet, les moins sportifs seront ravis d’apprendre que certaines régions escarpées proposent la location de vélos électriques. Ainsi, le bien boire s’allie à des activités innovantes – ou du moins, originales – afin de créer l’effet wow ! Néophytes et professionnels y voient l’occasion de jumeler loisir et soif de connaissances. Coup d’œil sur les activités qui pourraient égayer vos prochaines vacances.

ŒNOTOURISME À LA FRANÇAISE

Il n’y a pas qu’en France qu’on produit du bon vin. En témoignent les Routes des vins du monde qui grouillent de touristes curieux. Entre celle du Portugal, de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Italie, et du Canada – pour ne nommer que celles-là –, il y a de quoi remplir sa cave. Les Routes des vins, généralement bien signalées, permettent de découvrir les principaux caveaux et points de vue. Au passage, on admire l’architecture et on laisse porter son coup de fourchette sur les spécialités de la région. Conseil : lors de vos escapades, profitez des vignerons à proximité afin d’acheter quelques fiasques directement à la propriété. Vous êtes à vélo ? Informez-vous sur les possibilités de livraison jusqu’à votre hébergement.

Les amoureux du vin à la recherche d’une ambiance festive sont heureux de participer aux manifestations vitivinicoles.
C’est notamment le cas de La Percée du Vin Jaune, dans le Jura, qui célèbre le fameux vin issu du cépage salvagnin, conservé six ans et trois mois dans un fût de chêne. Tous les ans, lors du premier week-end de février, les Jurassiens accueillent des dizaines de milliers de visiteurs, qui lèvent le coude pour déguster la gamme de quelque quatre-vingts vignerons.

Conseil : une région viticole fait battre votre cœur ? Surveillez le calendrier des manifestations rassemblant les vins de plusieurs vignerons.

Précurseures de l’œnotourisme dans la région de Bordeaux, Les Sources de Caudalie dévoilent un spa de « vinothérapie ». Ce concept breveté témoigne des bienfaits pour la peau des polyphénols de pépins de raisin. Au cœur des vignes du Château Smith Haut Lafitte, les amateurs de bien-être peuvent agrémenter et rythmer leur séjour au gré des nombreuses activités proposées.

Conseil : intéressé, certes, mais peu convaincu ? Troquez les crèmes de votre routine soin du visage par l’un des produits de la marque, offerte au Canada. La boutique du Quartier DIX30, à Brossard, est la première débarquée au pays.

vinvoyage-ouellet-f1

BOIRE, MANGER, DORMIR… ET JOUER

La dégustation de vins ouvre l’appétit. Dans cet esprit, plusieurs vignobles recèlent une offre gastronomique dans un cadre exceptionnel. Les vignobles du Nouveau Monde – qui regroupe les pays producteurs hors du continent européen – sont novateurs dans ce concept alléchant. On y trouve généralement une cuisine soignée, et de saison, ainsi que la possibilité de goûter plusieurs vins au verre en accord avec nos envies. Le panorama à couper le souffle ou l’ingéniosité des lieux contribue à l’expérience.

Conseil : afin d’éviter un désenchantement, vérifier les heures d’ouverture avant d’y aller ! Il n’est pas rare que le restaurant d’un vignoble soit ouvert pour le service du lunch seulement…

Quelques entreprises de location – notamment en France et au Portugal – proposent un hébergement insolite qui changera votre image du camping. Amoureux du vin, délectez-vous d’une… nuitée dans un tonneau. Ces grandes, voire très grandes, pièces de bois sont aménagées de façon cosy, parfois luxueuse. Dans tous les cas, votre retour générera une montagne de questions ! Avis aux claustrophobes  : une porte et des fenêtres vous donnent l’impression de loger dans un chalet en bois rond… au sens propre du terme.

Conseil : n’oubliez pas les verres, la bouteille de vin, et accessoirement le tire-bouchon. On ne trinque pas tous les jours dans un tonneau.

Né au Japon, le phénomène escape game séduit de nombreux amateurs. Une heure permet aux participants de résoudre une série d’énigmes, et de sortir d’une pièce transformée pour l’occasion. Au lancement du chronomètre, certains se découvrent des aptitudes dignes de l’inspecteur Colombo. Désormais, cette expérience séduit aussi les amateurs de vins. En France, certaines caves de vinification se transforment en terrain d’aventures. Entre autres, à Chinon, à Saint-Émilion et à Thuir (près de Perpignan).

Conseil : au vu de la popularité de ce jeu rempli de mystères, réservez vos places.

Un peu plus qu’une dégustation, et un peu moins qu’un cours de cuisine, les ateliers de création de vin ajoutent une bonne dose de défi vis-à-vis du jus de raisin fermenté. Dans un cadre aux airs scientifiques – éprouvettes et pipettes sont de la partie –, les participants dégustent, puis assemblent différents cépages selon ce qui fait chanter leurs papilles. L’embouteillage et la création d’une étiquette originale terminent l’atelier. On repart sa bouteille sous le bras, tel un petit trophée. La tendance étant en plein essor, différentes régions viticoles proposent cette activité. Aux États-Unis, regardez du côté des vineries des vallées de Napa et de Sonoma. En France, vous trouverez votre bonheur à Paris, notamment aux Caves du Louvre.

Conseil : ne vous prenez pas au sérieux. Vos proches et vous serez de toute façon les seuls juges de cette précieuse bouteille.

vinvoyage-ouellet-f3

TANT DE POSSIBILITÉS

En quête d’inspiration pour vos prochaines vacances ? Profitez de l’offre œnotouristique en vue de combler votre soif de bien boire autour d’activités originales. La concurrence internationale étant avérée, toutes les régions viticoles jouent du coude pour impressionner leurs clients. Afin de ne manquer aucun bon plan, n’hésitez pas à visiter les centres d’information touristique de votre destination. Puis viendra l’ultime souci, celui des bouteilles – trop nombreuses – à rapporter. Prévoyez le coup en optant pour des valises facilitant le transport du vin (par ex. : Larzenne). Tout pour faire pop! avec vos précieux nectars dans le confort de votre foyer. Dans tous les cas, déclarez toujours vos joujoux aux autorités frontalières. Bon voyage !

LES SUGGESTIONS DE JESSICA

FRANCIACORTA, BRUT, MILLÈ, VILLA CRESPIA, 2010
[CODE SAQ 14040839 PRIX 34,75 $]

Située en Lombardie, au nord de l’Italie, l’appellation Franciacorta – sortez votre plus bel accent – s’approche du champagne par son style et sa qualité. Cette cuvée issue du cépage chardonnay est élevée pendant plus de 30 mois en cuve, et tout aussi longtemps en bouteille. En résulte un effervescent assagi, aux notes d’agrumes, d’épices et de fleurs blanches. En bouche, les bulles fines et crémeuses emplissent le palais avant de céder la place à une élégante fraîcheur. Judicieux à l’apéritif, il séduira vos convives auprès d’un risotto aux pétoncles ou une volaille.

IGP CÔTES CATALANES, COUME GINESTE, DOMAINE GAUBY, 2017
[CODE SAQ 14289765 PRIX 133,75 $]

Voici un bijou de vin taillé pour les grandes occasions. En témoignent la rareté et le prix de ce nectar. Du célèbre domaine du Roussillon, il voit sa renommée avoir un écho à l’international. En bouche, ce blanc issu de grenache gris et grenache blanc emplit le palais avec éclat. Citron et caractère boisé se côtoient avec structure. La touche du schiste, son terroir d’origine, apparaît en finale avec une impression saline qui n’en finit plus. Magnifique ! Si les conditions de votre cave à vins le permettent, oubliez-le dix ans en cave. Carafez joyeusement, et sortez les crustacés !

VALLE DEL COLCHAGUA, NINQUÉN, VINA MONTGRAS, 2017, CHILI
[CODE SAQ 00928853 PRIX 28,00 $]

Pour moins de trente dollars, voilà un rouge – cabernet sauvignon et syrah – aux tanins raffinés et au caractère bien trempé. Ninquén, signifiant plateau sur la montagne, représente la situation géographique du vignoble de la Valle del Colchagua. L’élevage de plus de 20 mois en fûts de chêne français neufs apporte une bonne dose de matière en bouche. Dans le verre, des arômes de fruits noirs, de poivre et de cèdre. À table, il fera le bonheur des restes de tourtières. Psitt! Pensez à lui donner un coup de carafe avant de lever le coude.

Publié dans

Jessica Ouellet

Sommelière et blogueuse vins (Le Cellier de Jess).
Faire défiler vers le haut