Fiction médicale

Tourments hormonaux

M’extirpant de mes pensées, je suis traversée furtivement par une crampe sourde et douloureuse dans le bas-ventre et le bas du dos…

Congrès bronchitique

Parvenue à l’aire commune des kiosques des compagnies pharmaceutiques, je respire enfin. Un jeune serveur occupé à garnir les tables…

Nourrisson affamé et rage de dents

J’ai pris congé cet après-midi, car je me suis fait extraire une dent de sagesse envahie par une carie qui me faisait souffrir depuis des mois.

Sinus pilonidal et noce italienne

Tout en discutant avec Chéri, je remarque du coin de l’œil, dans la baie vitrée, qu’un homme muni d’une grosse caméra emballée sous une…

Diplomatie et faux-semblant 101

Dame petite taille, sa tête ne dépasse pas le comptoir d’inscription. Quand elle s’y présente, on n’aperçoit que le sommet de son petit bibi…

Mariage monégasque

« Vous n’aurez pas le choix de revenir l’année prochaine ! Il vous faut la marier, maintenant ! »… Eh bien ! On verra si Chéri honorera la…

Nouvelle génération

« Et là, d’un seul coup se produit la chose la plus extraordinaire et inattendue : une énorme flaque d’eau commence à se former entre ses pieds… »

Permis de conduire et burnout

Enfin, esquintée de ce cycle de mouvement infernal, j’ai décroché un peu du tourbillon de la salle d’urgence afin d’exercer la médecine…

Menottes et vert-de-gris

La fumée doit me sortir par les oreilles. Je déteste quand on m’appelle « fille ». Ça fait condescendant, ça fait vieille mégère qui s’adresse à des femmes plus jeunes dont…

La traversée gériatrique

Mon quart de travail terminé, après une douche rapide et la substitution de mon uniforme pour un jean, et un t-shirt tout neuf qui m’a coûté l’équivalent d’un versement…

YUL en juillet

Mon attention est vite retenue par ma voisine de gauche, une quinquagénaire qui s’efforce de paraître zen en fourrant ses pieds nus et malodorants dans la pochette…

Croustilles SWAG

Les arômes du troisième âge, où se côtoient pastilles au thé des bois, liniment camphré, boules à mites et émanations corporelles, saturent vite ma patience déjà chancelante…